Débat public

La politique d'élargissement de l'Union européenne à la croisée des chemins

Banque nationale autrichienne, Otto-Wagner-Platz 3, 1090 Vienne

15 octobre 2015, 19h00

Le processus d'élargissement de l'UE à l'endroit des pays des Balkans occidentaux et de la Turquie connait des difficultés profondes. Les relations avec la Turquie sont glacées, et les Balkans occidentaux sont le théâtre d'évènements pour le moins inquiétants (instabilité en Macédoine, incidents à l'occasion des célébrations de Srebrenica, crise gouvernementale en Bosnie, exode de Kosovars...). Ces développements sont autant d'obstacle sur le chemin de l'intégration. Bien que le Monténégro ait débuté ses négociations d'adhésion (une avancée à laquelle la Serbie aspire désormais), l'UE ne semble plus vraiment inspirer les populations balkaniques. Et cela est réciproque. La fatigue de l'élargissement, qui transparait dans le programme Juncker confirme le manque d'entrain avec lequel les pays membres de l'UE abordent la question de l'élargissement. Un nouvel élan fait défaut. Or ce nouvel élan est indispensable à la poursuite de l'intégration et de la stabilisation de la région.

C'est pour discuter de ces questions de manière critique que la Société autrichienne pour la politique européenne (ÖGfE), l'Institut autrichien pour la politique internationale (OIIP) et le Centre franco-autrichien pour le rapprochement en Europe (CFA) ont organisé le 15 octobre 2015 une conférence-débat à la Banque nationale autrichienne. Cette conférence publique a clôturé un séminaire de travail auquel ont été convié une quinzaine d'experts autrichiens et internationaux.

La conférence publique fut également organisée à l'occasion de la sortie imminente des rapports d'évaluation de la Commission européenne et de la présentation au public des enquêtes d'opinions de l'ÖGfE. Elle a compté parmi les intervenants Paul Schmidt, Secrétaire général de l'ÖGfE, Vedran Dzihic, expert auprès de l'OIIP, Radovan Jelasic, Président du Conseil d'administration et PDG de la Erste Bank Hongrie, Irina Ristic, chercheuse à l'Institut de sciences sociales à l'Université de Belgrade, Florent Marciacq, chercheur et chargé de mission auprès du CFA, Saso Ordanoski, Visiting Fellow à l'Institut für die Wissenschaft vom Menschen, Dusan Reljic, directeur du bureau de Bruxelles de la Stiftung für Wissenschaft und Politik et Johann Sattler, chef du secteur Balkans occidentaux au Ministère autrichien des affaires étrangères. 

La conférence a été suivie par un large public et fait l'objet d'une couverture médiatique (cf. le reportage sur Press TV)

Conférence organisée par

 

ÖGfE logo

 

 

 

OIIP logo

  ÖFZ logo

Dieser Post ist auch verfügbar auf: Allemand

Posted in Conférence internationale @fr.